une approche écologique

Nos missions d'expertise, de conception et de réalisation s'adaptent aux  différentes échelles, du jardin au territoire.

Nos interventions sont guidées par quatre principes :

- le soutien et l’amélioration de la qualité des sols, des eaux, de la biodiversité florale et faunistique;

- la limitation des consommations d’énergie et de matériaux au moment de la réalisation mais aussi dans les phases de gestion et d’entretien;

- la prise en compte des services rendus par les écosystèmes (pollinisation, protection contre les surchauffes, gestion des eaux de ruissellement, bien-être,...);

- l’intégration des dynamiques écologiques afin de proposer des interventions qui vont, en partie du moins, s’auto-gérer dans le temps.

En pratique, cette approche invite à saisir les contraintes du lieu et de son environnement comme des opportunités, les marqueurs d’une identité particulière, et ce afin de faire avec l’existant et non contre lui.

Ces éléments finalement assez techniques ne sont cependant envisagés que par le prisme des usages et envies de celles et ceux qui seront amenés à parcourir, flâner, travailler et vivre dans les lieux.

 

Pourquoi?

Parce que nous faisons face à des bouleversements écologiques majeurs, qu’ils concernent le climat ou la biodiversité, et que nous avons des responsabilités individuelles et collectives dans ce contexte. Parce qu’il est plus que temps de considérer que nous devons tisser de nouveaux liens avec les autres vivants qui habitent cette planète avec nous. Des liens qui reposent sur la reconnaissance, la confiance et la coopération. Ce sont des valeurs et des principes que les paysages peuvent transmettre, en plus d’être ressourçants, productifs ou tout autre qualificatif que nous souhaitons leur attribuer.

un bref cv

Julie Charles a étudié les sciences géographiques à l’Université Libre de Bruxelles (1996-2000). Elle rejoint alors l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire (IGEAT – ULB) où elle exerce en tant que chercheure pour le compte de commanditaires publics sur des missions relatives au développement territorial, à la mobilité et au fonctionnement du marché du logement (2000 – 2008). Elle travaille ensuite pour le bureau d’études de l’asbl Pro Velo (2009 – 2014) où elle accompagne différentes entreprises et pouvoirs publics dans le développement de leur politique en faveur de la mobilité active. En 2016 et 2017, elle intègre les équipes de l’asbl ECOWAL et de la société ECOSEM au sein desquelles elle produit des semences indigènes et plantes en pots (récolte, tri, semis, entretien des cultures,…). Elle développe également une expertise en conception paysagère écologique. En 2018, elle fonde Jardins de Traverse, son entreprise de conception, réalisation et entretien d’espaces verts écologiques. En 2020 et pour une période de 15 mois, en parallèle à son activité d’indépendante, elle accompagne la Ville de Charleroi dans sa construction d’une stratégie « Nature en Ville ». Depuis 2021, les deux thématiques étant très souvent liées, elle mène de plus en plus régulièrement des missions en matière de paysage et de mobilité active.

 

Julie Charles est membre d’un habitat groupé depuis 2012. Depuis, elle accroit ses connaissances relatives aux processus d’intelligence collective, de sociocratie et de chantiers participatifs. Ce projet en auto-construction lui a également permis de développer ses compétences manuelles.